Top PDF Proust em romeno – A la recherche du temps perdu

Proust em romeno – A la recherche du temps perdu

Proust em romeno – A la recherche du temps perdu

d’après des versions établies par Robert Proust, le frère de l’écrivain, en collaboration avec Jean Paulhan. Ces derniers ont montré une tendance à la simplification et à la clarification du texte, selon les dires d’Irina Mavrodin dans ses notes pour ​Le Temps retrouvé ​(Mavrodin, 2000, 429, note 1) ​. En revanche, Tadié et son équipe a travaillé pour- La Prisonnière ​et ​Albertine disparue ​à partir des dactylogrammes existants, tandis que pour ​Le Temps retrouvé où ce dactylogramme n’existe pas, il a travaillé directement d’après le manuscrit de Proust et en respectant le plan initial de l’écrivain, publié par lui-même en 1919. Un détail qui peut en dire long sur les différences entre une édition et une autre, l’incipit, lieu incontestablement stratégique du texte, du dernier volume, ​Le Temps retrouvé​, n’est pas le même. Nous penchons pour le dernier, où narrateur avoue que le retour vers Combray, lieu présent dès la première page du livre, lui permet de revoir ses idées. ​ comme pour une sorte de bilan, avant de prendre la décision d’écrire son œuvre. Par le retour à ces éléments emblématiques du cycle proustien, « la trajectoire circulaire est close, les deux extrémités se touchent » (Mavrodin, in Proust, 2000 : 430).
Mostrar mais

12 Ler mais

(Des)aparecer no texto: o escritor-tradutor na tradução coletiva de A la Recherche Du Temps Perdu de Marcel Proust

(Des)aparecer no texto: o escritor-tradutor na tradução coletiva de A la Recherche Du Temps Perdu de Marcel Proust

Por essa razão, tendo como ponto de partida a problemática da tradução assinada por escritores consagrados, pretende-se, nesta tese, desenvolver um estudo que tome o escritor-[r]

452 Ler mais

A leitura de A la recherche du temps perdu: figuração e pragmática / The Reading of À la Recherche du Temps Perdu Between Representation and Pragmatics

A leitura de A la recherche du temps perdu: figuração e pragmática / The Reading of À la Recherche du Temps Perdu Between Representation and Pragmatics

marcando as distâncias como o canto de um pássaro em uma floresta, descrevia-me a extensão do campo deserto, onde o viajante se apressa em direção à parada próxima: o caminho que ele segue vai lhe ficar gravado na lembrança com a excitação produzida pelos lugares novos, os atos inabituais, pela recente conversa e as despedidas trocadas à luz de lâmpada estranha que ainda o acompanham no silêncio da noite, e pela doçura próxima do regresso. Apoiava brandamente minhas faces contra as belas faces do travesseiro que, cheias e frescas, são como as faces de nossa infância. Riscava um fósforo para olhar o relógio. Em breve seria meia-noite. É o instante em que o enfermo obrigado a partir e que teve de pousar em um hotel desconhecido, desperto por uma crise, alegra-se ao perceber debaixo da porta uma raia de luz. Que ventura! já é dia! Dentro em pouco os criados se levantarão, poderá chamar, virão prestar-lhe socorro. A esperança de ser aliviado lhe dá ânimo para sofrer. Agora mesmo julgou ouvir passos; os passos se aproximam, depois se afastam. E a raia de luz que estava sob a porta desapareceu. É meia-noite; acabam de apagar o gás; o último criado partiu, e será preciso ficar toda a noite a sofrer sem remédio” (PROUST. No caminho de Swann, p. 9-10).
Mostrar mais

15 Ler mais

As Notas de Rodapé e a Visibilidade do Tradutor na Tradução Brasileira de Recherche de Proust

As Notas de Rodapé e a Visibilidade do Tradutor na Tradução Brasileira de Recherche de Proust

Busquei, com este trabalho, apresentar uma leitura crítica das notas paratextuais da obra À la Recherche du Temps Perdu, de Marcel Proust, na primeira tradução integral brasileira, a qual possui como particularidade o fato de ter sido assinada por eminentes escritores-tradutores, a saber, Mario Quintana, Manuel Bandeira, Carlos Drummond de Andrade e Lucia Miguel Pereira, de modo a identificar a função exercida pelas notas na tradução de cada escritor-tradutor. Segundo Yves Chevrel (1989, p. 38), o discurso de acompanhamento é o lugar onde a ideologia do tradutor aparece com mais frequência e, portanto, permite que se identifique com maior facilidade a visão do tradutor sobre o que seja importante no texto a ser traduzido, bem como sua visão sobre a tarefa do tradutor. Com efeito, é possível identificar tais aspectos nas notas dos responsáveis pela tradução da
Mostrar mais

11 Ler mais

À la recherche du sens perdu: Pascal et Teilhard de Chardin

À la recherche du sens perdu: Pascal et Teilhard de Chardin

Impossible de comprendre Pascal et Teilhard sans les situer dans le temps. Ils ont élaboré une réflexion sur la condition humaine, mais bien contextualisée. Pascal a été marqué par le jansénisme de Port-Royal. Il est hanté p a r le mystère du péché originel: «L'homme est plus inconcevable sans ce mystère que ce mystère n'est inconce- vable à l'homme» (B434; C439). Si le dogme du péché originel éclaire la condition humaine, il n'est cependant pas la dernière et la plus puissante lumière sur l'homme. Ce dogme doit lui-même être éclairé par les dogmes de l'Incarnation et de la rédemption. Seul le Christ restaure notre ressemblance avec Dieu, altérée par le péché. Par sa vie, sa passion et sa mort, le Christ nous confère une vie de fils. De la résurrection, Pascal ne fait pratiquement pas mention. L'imitation de Jésus-Christ s'arrête à la passion. Au plan de la science, Pascal vit au moment où s'ouvre à l'homme la perspective de ces espaces infinis qui l'effraient. Mais l'homme du XVII e siècle
Mostrar mais

18 Ler mais

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

projets contemporains les plus populaires s’efforçant de comprendre et de définir les activités de l’esprit, de la conscience et de l’intelligence humaine s’articulent en grande partie autour d’une grande thèse philosophique nommée le physicalisme: «Selon cette conception, on peut expliquer le fonctionnement de l’esprit humain en termes exclusivement matérialistes. De cette façon, on nie l’existence de tout type d’entité autre que matériel.» (VEZEANU, 2006, p. 174). De nombreux scientifiques sont convaincus que les mystères du cerveau humain sont sur le point d’être élucidés. Pour des chercheurs en intelligence artificielle comme Stan Williams et Philip Kuekes des laboratoires Hewlett Packard, cette nouvelle convergence apportera beaucoup de réponses dans l’étude et les applications de la cognition parce qu’elle permettra la reproduction et l’émulation des modèles physiques du cerveau (VEZEANU, 2006, p. 68). Les principes d’ingénierie inverse sont d’ailleurs appliqués au cerveau humain dans le « Human Cognome Project». Ce programme de recherche initié en 2001 et toujours en cours est endossé par la National Science Foundation (NSF). À l’image du «Genome Human Project», elle souhaite cette fois-ci, par la convergence des disci- plines «NIBC», une compréhension rapide de la structure et des fonctions cérébrales qui font la spécificité de l’esprit humain (HORN, 2002). Certains doutent toutefois du succès d’une telle entreprise. La réflexion du neuropsychologue Antonio Damasio s’apparente en de nombreux points à la «métaphysique du corps et de l’individualité» de Spinoza; aussi faut-il souligner le titre évocateur de son dernier livre: Spinoza avait raison (DAMASIO, 2003). Tout comme Spinoza, Damasio croit que la conscience doit être expliquée en termes biologiques, ce qui sous-entend que le corps et la chair ont un rôle essentiel à jouer dans notre faculté d’avoir une «conscience de soi». Contraire- ment à l’homme, l’ordinateur ne dispose pas de ce «for intérieur» qui lui permet d’être «conscient de lui-même». Le principal obstacle pour le développement d’une IA forte, en ce sens qu’elle pourrait se comparer à l’intelligence humaine, pourrait en effet rési- der dans «le sentir», qui dépend intrinsèquement de notre rapport avec le corps:
Mostrar mais

23 Ler mais

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

Ce qui caractérise la Méditerranée et en fait d’elle un espace si particulier, c’est surtout sa position géographique qui la situe à la charnière de trois continents: L’Europe, l’Afrique et l’Asie. Cette convergence tricontinentale a tout au long des siècles, favorisé les échanges des biens et des personnes rendant les côtes médi- terranéennes interdépendantes et faisant de celles-ci un carrefour à la fois naturel, historique et culturel. A la proximité géographique, s’ajoutent les ressemblances, les similitudes et les affinités culturelles qui composent les régions du bassin méditer- ranéen. Il est beaucoup plus facile de trouver des points communs entre un habi- tant du sud de l’Espagne ou de l’Italie et un maghrébin, un Egyptien ou un libanais qu’avec un habitant de la Scandinavie.
Mostrar mais

9 Ler mais

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

LebanonEguide.com est un site qui permet aux touristes de tout savoir sur le Liban, de faire toutes les réservations nécessaires, et ainsi facilite énormément leur voyage, avec toute une gamme de formules d’hébergement auxquels donne accès le moteur de recherche avec une réservation en ligne, et aussi la possibilité de location de voiture. Le site internet LebanonEguide.com vient de paraître sur la toile: ce guide touristique complet, spécialement conçu pour promouvoir le tourisme libanais dans tous ses aspects. Il constitue un appel à découvrir le Liban comme un pays d’histoire et de culture avec une nature contrastée, une cuisine savoureuse et une grande diversité d’activités sportives.
Mostrar mais

21 Ler mais

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

Les dispositifs numériques actuels en immersion forte (tels que les jeux vidéo, le cinéma en relief et, à un degré d’immersion encore plus totalisant, la réalité virtuelle) dépendent notamment de leur capacité à imiter la réalité. Les outils de création numérique dont nous disposons aujourd’hui nous permettent de concevoir des simu- lations toujours de plus en plus immersives, puisqu’ils possèdent la lexibilité néces- saire ain de pallier certaines déceptions perceptives. Nous pouvons en efet corriger certaines lacunes à l’aide de médias alternatifs ou par une interactivité accrue. Bien que l’homme soit toujours aux prises avec des contraintes d’ordre logistique (la puis- sance “computationnelle” mise à sa disposition, par exemple), il poursuit inlassable- ment sa quête de la mimèsis parfaite 6 et totalisante en développant des stratégies
Mostrar mais

23 Ler mais

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

de la presse écrite algériennes? Cet espace socio temporel est indéniablement celui de croisement de cultures et le rôle des médias dans la construction de passerelles cultu- relles n’est plus à démontrer. Il s’agit dès lors de questionner l’altérité à l’aune d’un espace qui rassemble autant qu’il sépare. notre objectif consiste dans un premier temps à déli- miter l’espace culturel dans la presse écrite pour cerner les représentations dont il est l’im- manence. Ensuite, nous définirons les mécanismes qui concourent à l’introduction de la culture méditerranéenne dans toute sa diversité dans ces pages dédiées à la culture. Pour ce faire, l’analyse de contenu des pages culturelles et la connaissance des postures des journalistes culturels, à travers les entretiens, constituent la matrice de la compréhension de la problématique soulevée. nous analyserons en outre deux titres de la presse écrite que sont ELwatan et Elkhabar, pour la période des premiers six mois de l’année 2013. Le choix des deux derniers titres s’explique par la disposition du premier d’un supplément culturel hebdomadaire, alors que le second quotidien sert d’élément de comparaison à cause de la tradition acquise par l’équipe de la rubrique culturelle qui trouve à sa tête un journaliste écrivain, traducteur. notre analyse portera précisément sur la titraille laquelle va nous renseigner sur le type d’information et le contenu culturel transmis dans l’espace de la presse écrite algérienne. Car «La titraille (qui peut être considérée comme un genre en soi dans le mesure où elle fait l’objet de régularités textuelles sous le contrôle d’une instance d’énonciation) se trouve franchement dans la zone de ‘l’évènement rapportée’ même si parfois elle intègre de façon plus au moins explicite des éléments de commen- taire» (Charaudeau, 2011: 198). Nous remarquerons en outre la prédominance de l’évè- nement rapporté, qui est expliqué par le recours presque systématique de la rédaction d’Elwatan aux dépêches des agences internationales. notre réflexion se limitera donc au volet production de contenu informationnelle culturel, sans qu’elle ne traite la question de la réception de ce contenu, qui fera l’objet d’un autre travail afin de compléter l’étude. Pour ce faire, notre analyse qui se veut socio-sémiotique prendra en considération les conditions de production du discours médiatique à propos des productions culturelles étrangères. On cherchera à savoir quel est la nature de l’information culturelle étrangère publiée? Quel est le genre de contenu culturel le plus favorisé? Comment sont traitées les questions soulevées?
Mostrar mais

13 Ler mais

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

a guidé la création d’un tel enseignement était la manipulation systématique des outils de travail (le technique et le technologique ne peuvent s’apprendre que par la pratique). Le second était de faciliter l’auto-formation et surtout le co-apprentissage dans le but d’initier une communauté. (Rifaut, Rostaing &Dou, 1999). Volontairement les enseignants ne répondaient pas instantanément aux questions des apprenants, mais leur laissaient la possibilité de répondre par eux-mêmes pour initier une commu- nauté d’apprentissage. Un déi important aussi était de toucher facilement les profes- sionnels dans les petites entreprises et les organismes publics.
Mostrar mais

21 Ler mais

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

le 7 décembre 2004, Cyberkinetics implante dans le cerveau d’un tétraplégique une puce de la taille d’une aspirine composée d’une centaine de microélectrodes. Cette puce, nommée BrainGate, permet de convertir la pensée d’un patient tétraplégique en un signal informatique pouvant être traité par un simple ordinateur personnel. Plus précisément, la puce implantée dans le cortex moteur primaire du patient (région du cerveau qui contrôle le mouvement) recueille et analyse les messages neuronaux de cette région du cortex cérébral et l’exporte en un signal pouvant être assimilé par un ordinateur. Ainsi, si le cerveau du patient commande à la souris de l’ordinateur de se déplacer vers le haut, le signal sera acheminé à l’ordinateur, et la souris se déplacera selon la volonté du patient. John Donoghue, directeur du département des neuros- ciences à l’Université Brown et fondateur de Cyberkinetics, croit qu’il sera bientôt possible de décoder tous les signaux neuronaux du cerveau responsables des mouve- ments et de les détourner numériquement jusqu’aux membres paralysés ain que le patient soit à nouveau en mesure de les contrôler (Philipkoski, 2005, p.47).
Mostrar mais

13 Ler mais

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

tats montrent deux possibilités d’interprétation: à première vue, il est établi que l’inno- vation technologique est un outil important pour l’apprentissage autonome (l’étudiant se rend compte qu’il a besoin de développer son autonomie afin de profiter pleinement de ces outils); en deuxième lecture, il est clair que le travail de l’enseignant est toujours - et probablement pour longtemps - essentiel pour un apprentissage réussi (autonomie de l’apprentissage peut-être pas la meilleure façon). Les Chercheurs qui ont la possibilité d’avoir en même temps l’aide d’outils technologiques et observations de l’enseignant sont privilégiés.
Mostrar mais

14 Ler mais

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

A ce propos, nous estimons que le renforcement de compétences narratives et méta- narratives des professionnels du journalisme n’est pas suffisant, au regard du narrative turn de grande ampleur pris par nos sociétés où tend à dominer le storytelling des grandes organisations publiques et marchandes (SALMON, 2007). Il nous apparaît tout aussi important de donner à chaque citoyen les outils de décryptage de ce sto- rytelling, mais aussi de compréhension et d’interprétation du mode de fabrication de tout récit médiatique. De façon notamment à permettre à ce citoyen averti de pro- duire lui-même, dans une logique participative de co-construction de l’information d’actualité, ses propres récits susceptibles de confirmer ou d’infirmer ceux des orga- nisations médiatiques et autres. Etre capable de produire, décoder et interpréter un récit relève à notre sens des compétences en littératie telles qu’elles sont étudiées et valorisées par exemple dans les écoles et universités canadiennes. Dans un univers globalisé de plus en plus saturé par les messages médiatiques et publicitaires, la maî- trise de ces compétences, comme l’a bien relevé l’UNESCO, apparaît comme un enjeu éducatif prioritaire, bien distinct cependant de la problématique toujours vivace de l’alphabétisation dans les pays les plus défavorisés au plan économique et social.
Mostrar mais

11 Ler mais

À la recherche des formulaires perdus : la documentation de l'Audientia du diocèse de Braga (fin XIIIe-XIVe siècles)

À la recherche des formulaires perdus : la documentation de l'Audientia du diocèse de Braga (fin XIIIe-XIVe siècles)

Les actes finissent habituellement avec la date, mais, en quelques cas, celle-ci est don- née au début du document, au sein du protocole, avec la formulation suivante : Sub era…, scilicet… kalendas/nonas/idus, complétée du mois. Quand cela arrive, la datation est à nouveau mentionnée à la fin, mais sous forme de résumé : Actum Bracare, era…/anno et quoto supradictis. La date de lieu, toujours présente (Bracare), est introduite par le mot Actum, et souvent fait connaître précisément le lieu où l’acte a été commandé ou rédigé : in audiencia Bracarensis, in claustro ubi solet audientiam fieri. Si la date est énoncée d’une façon complète, on utilise l’ère d’Espagne (era) avec les divisions du mois par les calendes, les nones et les ides (quantième romain).
Mostrar mais

11 Ler mais

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

En ce qui concerne les titres: dans les médias traditionnels numériques, ils sont plus nombreux en France qu’au Cameroun. En France, la question du «mariage pour tous» laisse place à plusieurs sous-titres et soulève d’autres débats dans les médias tradi- tionnels numériques. Ce sont par exemple: l’«Adoption des enfants par des mères ho- mosexuelles et mères porteuses», les «Droits de l’enfant», «la réforme du mariage ne regarde ni l’école ni l’église», «Démarier les homos», «Discussion sur la PMA», «Filiation et son sens», «Mariage gay, homoparentalité, travail des femmes…Les seniors se sont ouverts aux évolutions de la société», «Nintendo empêche le mariage homosexuel dans un jeu vidéo». Ils paraissent tournés vers l’ouverture et l’acceptation du fait et incluent différents pans de la société française. Au Cameroun, nous avons «Discussion sur la PMA», «Egalité des droits Homos/hétéros», «Alice Nkom: «L’homosexualité n’est pas importée, c’est sa répression qui l’est ! - Cameroon», «Patrice Nganang et le pro- jet de civilisation homo en Afrique qui se cache derrière le tribalisme». Ces derniers développent plus un débat parallèle qui, bien qu’étant rattaché au «mariage pour tous», demeure presque secondaire. Nous soulignons ici que seul le titre: «Mariage pour tous: deux camerounais se marient en France», se retrouve à la fois sur une pla- teforme sociale: You tube (ou il fait l’objet de 60 commentaires) et dans des échanges de tweets (24) entre camerounais que dans les titres des médias traditionnels numé- riques. Ces titres montrent que du côté camerounais, ils ne sont pas encore dans l’ac- ceptation même du fait. Le nombre de débats suscités dans les médias traditionnels numériques varie d’un pays à l’autre et se fait en fonction des sous titres développés. Ils donc sont plus nombreux dans les médias français que camerounais.
Mostrar mais

15 Ler mais

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

Pour les étudiants qui le trouvent «inadéquat», le formulaire comporte des questions trop ouvertes, imprécises, mériterait d’être adapté pour chacun des cours et se centrer sur les méthodes de transmission des connaissances et l’approche pédagogique des professeurs. Ici aussi, plusieurs étudiants trouvent qu’un grand nombre de questions sont non pertinentes, que le formulaire ne reflète pas toujours la réalité parce que les étudiants le complètent rapidement, pour s’en débarrasser, qu’on devrait pouvoir davantage évaluer la compétence des enseignants et non seulement les enseigne- ments. Plusieurs remettent en cause le moment où l’évaluation est passée soit juste avant l’examen final. Pour cela, un très grand nombre d’étudiants souhaiterait que le formulaire se fasse par Internet, évitant ainsi le manque de temps accordé trop souvent pour remplir adéquatement le formulaire et la précipitation qui mène à la désinvolture. Ici, plus que chez les enseignants, on n’était pas au courant de l’existence d’une procédure de suivi. Cette absence de suivi «post-évaluation» conforte l’idée qu’il y a très peu de changements chez les enseignants à la suite d’évaluation négative ce qui ajoute au désintérêt envers le processus. Les étudiants n’ont aucune idée de l’impact des évaluations. Comme les professeurs reçoivent les évaluations plusieurs mois après la fin du cours, on ne voit pas comment l’exercice peut être utile pour les étudiants. Les étudiants souhaiteraient que les raisons des évaluations, le traitement des informations qui en ressort et les conséquences pour l’enseignant soient davan- tage expliqués.
Mostrar mais

21 Ler mais

À la recherche des formulaires perdus : la documentation de l'Audientia du diocèse de Braga (fin XIIIe-XIVe siècles)

À la recherche des formulaires perdus : la documentation de l'Audientia du diocèse de Braga (fin XIIIe-XIVe siècles)

diocésains se modifie : au-delà de la chancellerie épiscopale elle-même, apparaît l’Audience (lat. Audientia, portug.Audiencia), entité affectée à l’exercice de la justice. Tout naturellement, la production des documents a été elle aussi atteinte par cette restructuration : à compter de 1245, les documents judiciaires et de juridiction, ne relevant plus des « compétences » de la Chancellerie, ont commencé à être composés par les scribes de l’Audience. Mais il faut attendre 1272 pour que l’Audience soit citée dans un document. C’est alors que, outre les actes liés aux procédures et aux sentences, les scribes commencèrent à rédiger des documents publics et des actes administratifs, avec l’autorité expresse des juges et vicaires présents. Autrement dit, la Chancellerie ne garda plus, dans ses compétences, que les actes de procédure (telles les commissions et procurations), et les actes privés (comme les missives), qui étaient écrits par des scribes, la plupart du temps anonymes, ou, depuis 1275, par des notarii curie episcopi, qui semblent être étroitement liés au prélat, mais non au chapitre de la cathédrale ou aux vicaires.
Mostrar mais

11 Ler mais

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

“Dans nos sociétés complexes à l’heure des réseaux” (ibidem), la traduction cesse d’être une simple pratique pour s’imposer non seulement comme un paradigme mais aussi comme un programme éthique. La conception de la traduction comme interne à chaque langue, ouvre le traducteur à cette dimension de l’Autre, de l’étranger qu’il découvre au sein même de sa propre langue. Par contre c’est en tant qu’“autre inté- rieur” que le rapport avec la langue de l’Autre doit être appréhendé dans le sens qu’il est permis de faire sienne la langue de l’Autre tant qu’on est conscient de son propre statut d’hôte auquel la langue de l’Autre ofre une opportunité pour dépasser la clôture du monolinguisme et celle d’une vision unique d’être – au – monde. Il s’agit dans les deux cas de “déterritorialisation” de “nomadisme, de métissage” pour parler selon Gilles Deleuze. On gagne ainsi à laisser les langues se féconder et les mots s’hy- brider au gré d’une pratique traductive généralisée qui envisagerait une diversité de possibilités expressives et s’accommoderait surtout de l’opacité. Grâce à ce décentre- ment par application de ce que Hannah Arendt nomme “la mentalité élargie”, il est possible de percevoir cet “encore à dire” (ibidem, p. 66) ou ce dialogue traductif encore inaudible qui se creuse de nos jours entre toutes les langues, et que laisse entendre l’invitation à la traduction.
Mostrar mais

11 Ler mais

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

REVUE DU RESEAU TRANSMEDITERRANEEN DE RECHERCHE EN COMMUNICATION

L’instance de la médiation publique qui incombe de facto au journalisme consiste à révéler des aspects de la réalité sociale au public selon une temporalité bien déinie. Or, on peut lire, au regard de certains articles, l’actualité algérienne au travers d’une rétrospective dans le passé. L’examen des actions actuelles du gouvernement se fait au travers des éléments du passé. Ce qui a encouragé cette passerelle interprétative est l’existence de certains éléments, humains essentiellement, auxquels se réfèrent les journalistes ain de donner une lecture de la vie politique algérienne. Cette jonction entre le passé du pays et son présent, voire son avenir s’expliquerait par l’omnipré- sence de ceux qui ont participé à la guerre de libération dans l’actuelle gestion du pays. Mieux encore, ceux-là continuent à vouloir se doter d’une légitimité en puisant dans leur passé militant pour l’indépendance du pays. D’ailleurs l’article “En dépit de l’Age avancé des gouvernants: La tentation du pouvoir à vie”, pointe du doigt ce fait. Voilà pourquoi nous nous interrogeons s’il s’agit réellement d’une commémoration d’un évènement par le journal ou d’une tentative de compréhension du présent à travers une observation des faits passés, perpétués aujourd’hui. Cette action est forte- ment tributaire d’un panel de références variées chez les journalistes et adossée à quelques implicites sociaux quant à l’appréhension de cette guerre par les Algériens. Nous sommes passés d’un mythe fondateur d’une société à un mythe inspirateur d’une classe dirigeante et les journalistes ne manquent pas de le souligner. L’ensemble thématique peut être considéré comme une représentation journalistique de certains discours qui traversent l’espace social.
Mostrar mais

15 Ler mais

Show all 10000 documents...